Hamlet Roman Jean-Elie Shakespeare

Ce week-end, c’était donc le WET : festival dédié à la création théâtrale, à Tours, j’y étais le dimanche, 4 spectacles en 4 lieux différents de la ville, l’occasion de mêler spectacles vivants et tourisme (et marche rapide quand le temps est un peu court entre deux représentations éloignées!)

Premier spectacle vu, au théâtre olympia Centre Dramatique National de Tours :

WET 4 : Hamlet, en une heure et 5 comédiens Shakespeare Roman Jean-Elie Festival théâtre Tours

Mise en scène Roman Jean-Élie
Avec James Borniche, Charlie Fabert , Florent Hu,  Sipan Mouradian, Sélim Zahrani
 
Hamlet Roman Jean-Elie Shakespeare wet theatre
photo https://cdntours.fr/spectacle/hamlet
Voilà un  projet original!

Il est né d’une commande pour le festival de théâtre de Spoleto qui imposait 3 contraintes : un spectacle d’une heure, pour 5 comédiens maximum, autour de Shakespeare.
Les 5 comédiens du CNSAD se sont emparés d’Hamlet et en proposent ici une version à la fois condensée et pleine d’inventivité.

Tout commence comme une conférence universitaire pompeuse sur Hamlet (de quoi se remettre l’histoire en tête car la forme courte imposant de nombreuses coupes, il n’est peut-être pas ensuite si simple pour ceux qui ne connaîtraient pas la pièce de s’y retrouver, j’aurais d’ailleurs aimé savoir ce qu’un spectateur dans cette situation de découverte totale de la pièce en aura saisi…), qui vire très vite à la farce, avant de passer au jeu véritable.

Et de « jeu » il est véritablement question, avec peu de moyens et beaucoup de créativité.

S’ il y a des moments plutôt inégaux dans la pièce, il y en a de très beaux, une utilisation du texte projeté pertinente (ce sera d’ailleurs un point commun à 3 des spectacles vus sur 4), des musiques qui font sourire, des comédiens passant d’un personnage à l’autre en un changement d’accessoire, la fameuse pièce dans la pièce avec ses silhouettes blanches,  la folie-musicale d’Hamlet, le final qui résonnent juste.

On perd forcément de la profondeur et de la psychologie de certains personnages de part le format ultra-court, on y gagne en humour . On rit beaucoup, c’est ludique, second degré, mais cela n’empêche pas certaines scènes d’atteindre une certaine gravité… bref, un bon début de journée de festival!

A suivre dans les jours à venir, les autres spectacles vus!
Toutes les infos et photos

4 commentaires

  1. HelloMon dernier Shakespeare date de l'an dernier et c'était aussi une version différente de l'oeuvre originale.Je pense que j'aurai découvrir cette version qui me semble bien originale dans l'ensemble. Belle soirée

Laisser un commentaire