La Vie silencieuse de Marianna Ucria, de Dacia MARAINI

Marianna est sourde-muette. Il lui faut donc lire, écrire, pour communiquer avec le monde. Et subir, puisqu’on la marie à treize ans à un vieil oncle fortuné.

Mon petit mot

Un livre à lire en prenant des notes d’idées de sites à visiter en Sicile, entre Palerme et Bagheria en particulier où l’on trouve les villas de « campagne » (avant que le bord de mer ne soit à la mode )de la bonne société.
J’ai beaucoup aimé ce portrait de femme, un peu à la marge, de par son handicap.
Tantôt spectatrice, tantôt vraiment actrice de sa propre vie, et d’autant plus qu’elle vieillit et se détache peu à peu des différents jougs qui ont pesé sur la petite fille, l’épouse, la mère… et qu’elle va découvrir la cause du traumatisme à la base de tout.
De quoi en apprendre d’avantage sur la place des femmes dans cette société, mariées et mères si jeunes, mais aussi le rapport à la religion et au monde qui évolue, à la circulation des idées.
La lecture a une place très importante dans sa vie et lui permet de voir les choses de façon différente de son entourage.

Un film a été adapté de cette histoire, avec Emmanuelle Laborit , Bernard Giraudeau et Philippe Noiret .


Je ne sais plus qui l’avait lu il y a longtemps et m’avait donné envie à l’époque de l’acheter, mais c’était un bon conseil!

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s