stupeur du monde Michel Subiela

Stupeur du Monde: L’épopée d’un empereur légendaire à la culture universelle

J’avais « rencontré Frédéric de Hohenstaufen lors de mon voyage dans les Pouilles il y a deux ans, en particulier à Castel del Monte, mais il n’y a guère de site de où l’on n’avait pas entendu parler de cet empereur qui a laissé une profonde trace dans la région !
un des articles de l’époque : Les Pouilles 3 Trani, Castel del Monte, Bitonto

 

j’avais alors acheté ce livre pour en savoir plus sur ce personnage fascinant, et n’avais finalement pas pris le temps de le lire, erreur réparée!

Présentation de l’éditeur
ils sont quatre : Horacio l’apprenti chevalier, Josaphat le compagnon tailleur de pierre, Anton le fils humilié et la belle, l’entreprenante Yamina, leur égérie, leur amour. Yamina, l’héritière du plus raffiné bordel de Palerme, qui raconte leur histoire. Quatre adolescents que tout sépare : l’origine, le milieu, la croyance. Quatre adolescents réunis autour de l’héritier du Saint-Empire romain germanique et du royaume normand de Sicile : ce Frédéric de Hohenstaufen que ses contemporains appelleront Stupor Mundi, Stupeur du monde dont nous allons suivre le fabuleux destin.



Mon petit mot

De Palerme à Lucera, quel destin!
Si je connaissais les grandes lignes de sa vie, son intérêt pour les sciences, de la fauconnerie à l’astronomie, pour le dialogue entre les religions, et avait été très intriguée par la visite de Castel del Monte, ce livre, de part les personnages inventés ajoutés aux personnages réels, lui donne « chair ».

Biographie romancée, si elle est très bien documentée, elle n’en reste pas moins d’une histoire très plaisante à lire avec un équilibre que j’ai trouvé bien dosé entre petite et grande histoire.
J’ai beaucoup aimé en particulier le récit de son enfance à Palerme, et la construction de son identité.
La bande d’adolescents est particulièrement bien croqués, et chacun nous montre une facette différente de la Sicile de l’époque, si multiculturelle.

Une lecture plaisante et instructive!


La giostra degli scambi

7 commentaires

  1. Je ne serais pas allée vers un tel livre (un peu du même avis que Jérôme/et la couverture) mais visiblement ce n'est qu'un à priori envers un genre qui a son intérêt. Je ne connaissais pas du tout ce personnage dont tu parles… 😉

Laisser un commentaire