Repentir(s) de Richard Ste-Marie

Un double meurtre a été commis à la galerie Arts Visuels Actuels  :  Lessard, le propriétaire des lieux et Frédéric Fortier, lieutenant de police à la Ville de Montréal

Le sergent-détective Francis Pagliaro, de la Sûreté du Québec, est chargé de l’enquête.

Mon petit mot

Voici un roman policier québecois découvert grâce à Argali! Je l’avais acheté pour le mois québécois de l’année dernière, et puis le temps a passé, et il ne sort que maintenant de ma PAL, et c’est une bonne surprise!
Merci à elle de m’avoir donné envie de découvrir cet auteur et son enquêteur !

Si les flash-backs concernant l’enfance du peintre sont plutôt du genre violents – glauques, le déroulement de l’enquête est lui beaucoup moins noir.

J’ai été très intéressée par toute la partie artistique, de l’atelier de faussaire « plus vrai que l’ancien » à l’analyse des fameux Repentirs, l’auteur s’y connait, et l’on se croirait nous aussi face à ces tableaux !
Richard Ste-Marie est retraité de l’École des arts visuels de l’Université Laval, il a publié entre autres un ouvrage sur l’éthique en estampe, bref, il est dans son domaine!

Et puis il y a le parler québecois, très présent , quelques expressions savoureuses, et totalement dépaysantes:
Décrisse d’icitte, p’tit tabarnak! De quoi renouveler les jurons du Capitaine Haddock!

Je me suis attachée à cet enquêteur, qui écoute du Schubert, et parait profondément humain, de quoi donner envie de découvrir ses autres aventures!

De Montréal à Lac-frontière, un nouveau beau voyage virtuel!

et un de moins dans la PAL!

objectif pal

10 commentaires

Laisser un commentaire