Arlequin ou les oreilles de Venise de Hubert Ben Kemoun et Mayalen Goust

Arlequin, le meilleur accordeur de Venise, entend tout ! Et pour cause : il a d’immenses oreilles, qui lui permettent de réparer tous les instruments mais lui valent aussi moqueries et ricanements. Un jour, cet expert est amené à s’occuper d’un instrument bien particulier : Colombine, la fille d’un riche marchand, qui ne parle plus…

Mon petit  mot

Je poursuis avec le personnage d’Arlequin dans la littérature de jeunesse pour clôturer ce thème, avec cette fois un album destiné à des enfants un peu plus âgés que celui lu en début de mois (je le conseillerai plutôt à partir 8 ans, le texte , très poétique, résiste parfois un peu ) , tant par le vocabulaire que par la subtilité de l’histoire.

Autour des thèmes de la différences, du regard des autres, c’est Venise que l’on découvre, ces palais, ces canaux, au fil des très belles illustrations de Mayalen Goust.
J’ai beaucoup aimé l’ambiance créée au fil des pages, ces costumes, ces paysages… un bien bel univers!

Un livre pour rappeler l’importance de l’écoute, du respect… et pour donner envie de découvrir Venise ou l’un des nombreux instruments de musique évoquée, une adaptation en version concert serait d’ailleurs tout à fait envisageable, il y a un véritable univers sonore autour de ce texte.

Les personnages traditionnels de Colombine et d’Arlequin sont « revisités » de belle manière, l’occasion de pouvoir comparer avec les enfants plusieurs versions.

Dans le cadre des challenges

Logo challenge vénitien

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s