Nous étions faits pour être heureux Véronique Olmi

Présentation de l’éditeur
Albin Michel 2012
Quand Suzanne vient dans la maison de Serge à Montmartre, il ne la remarque pas. Elle accorde le piano de son fils. Pourquoi soudain recherche-t-il Suzanne qui n’est ni jeune, ni belle, et apparemment ordinaire ? Pourquoi va-t-il lui confier un secret d’enfance dont il n’a jamais parlé et qui a changé le cours de sa vie ?

Mon petit mot

encore un livre qui m’attendait depuis longtemps!

Une rencontre, un homme et une femme, on pourrait convoquer les Chabadabada, ou un vaudeville autour de l’adultère, rien de tout cela ici.
L’écriture délicate de Véronique Olmi révèle des personnages complexes,  tourmentés, des blessures mal enfouies qui ne demandent qu’à réapparaitre.
On y est plutôt dans le gris, que dans le noir ou le blanc, chacun a ses failles, ses erreurs… des héros touchants.
J’ai apprécié ces instants de lecture en compagnie de Suzanne et Serge, cet univers autour d’eux.
Et puis il y a la musique, le piano, Liszt (en particulier, Liebesträume  Rêves d’amour, recueil de trois œuvres pour piano ) … une lecture à accompagner d’une écoute musicale!

10 commentaires

  1. alors bizarrement c'est la couverture qui m'attirait depuis quelques années. Et je me dis qu'un petit tour à la bibliothèque serait pas mal 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s