Cassandre d’après Christa Wolf Fanny Ardant #FDA15

Opéra Grand Avignon, Festival d’Avignon 2015

d’après Christa Wolf, musique Michael Jarrell

Direction musicale Jean Deroyer  Mise en scène Hervé Loichemol Scénographie et lumière Seth Tillett  Costumes Nicole Rauscher
 Avec Fanny Ardant, Jean Deroyer et le Namascae Lemanic Modern Ensemble  

Cassandre d'après Christa Wolf #FDA15 fanny ardant
« Avec ce récit, je descends dans la mort. » Cassandre-la-Troyenne est lucide. Vaincue par son destin, il ne lui reste qu’une heure à vivre. Elle sait que la malédiction d’Apollon l’empêche d’être entendue. Alors elle se raconte avec une absolue liberté, sans rien masquer de ses douleurs d’enfance, d’aimante, de prisonnière, de femme. Elle ne veut pas devenir une héroïne. Dire non est son seul refuge. 

Fanny Ardant – Cassandre

J’avais lu il y a quelques temps Médée de Christa Wolf et j’avais trouvé cette relecture du mythe passionnante, et l’angle par lequel le personnage était abordé très intéressant.
L’association de son nom à celui de Fanny Ardant a donc fait de ce spectacle vu dans le festival In un de mes incontournables… Et il est bien parti pour être un des mes coups de coeur principaux de cette saison théâtrale !

Celle qui disait non… Quel personnage… Et quelle incarnation!

La guerre de Troie s’achève. Troie est en flammes, ses habitants livrés à l’envahisseur, pillée, massacrée, les pires horreurs s’y déversent.

Cassandre, fille de Priam, le roi de la ville, était d’une si grande beauté qu’Apollon, tombé amoureux d’elle, lui accorda le don de prophétie. Mais elle se refusa à lui, et pour se venger, désormais, plus personne ne la croirait… Ainsi, lorsqu’elle prévint les troyens que le fameux cheval de Troie n’était qu’une ruse, nul ne l’écouta et le massacre eut lieu… Cassandre fut elle-même violée par Ajax, avant d’être emmenée comme prisonnière…

Pour raconter son histoire tragique, Fanny Ardant, seule en scène, soutenue par l’accompagnement musical, est particulièrement intense…

Fanny Ardant est une magnifique conteuse, dans une très belle scénographie… épurée, des ombres, des couleurs, juste ce qu’il faut pour soutenir l’imagination et enrichir les émotions.
Et l’association texte -musique renforce cette intensité…
Bel équilibre, belle adaptation et l’interprète idéale… j’en suis sortie charmée!

Des images fortes, des répliques chocs et encore une fois j’en sors avec de nouvelles envies de lectures autour de ce personnage et d’autres oeuvres de C Wolf

photos du spectacle : cassandre

4 commentaires

Laisser un commentaire