Corps et âme de Frank Conroy

Nadia Akrouf (Traduction) 

À New York, dans les années quarante, un enfant regarde, à travers les barreaux du soupirail où il est enfermé, les chaussures des passants qui marchent sur le trottoir. Pauvre, sans autre protection que celle d’une mère excentrique, Claude Rawlings semble destiné à demeurer spectateur d’un monde inaccessible.Mais dans la chambre du fond, enseveli sous une montagne de vieux papiers, se trouve un petit piano désaccordé. En déchiffrant les secrets de son clavier, Claude, comme par magie, va se découvrir lui-même : il est musicien.
Choisi pour le thème de la musique, un livre qui m’a finalement tout autant intéressée pour l’histoire de la ville de New-York des années 1940-1950  et de ses transformations, sa société en mouvement, l’urbanisation, la corruption… Mais ce qui domine bien sûr c’est le piano, des premiers apprentissages aux concerts prestigieux, des répétitions au processus de composition,  le jazz et son histoire, un livre qui donne envie d’écouter, écouter encore!
Et si cela peut inquiéter certains, nul besoin d’être spécialiste de la musique pour comprendre, mais mieux vaut aimer cela!  C’est aussi un roman initiatique, roman d’apprentissage,  avec au cœur la notion de transmission, l’apprentissage… bref, séduite par ce (gros!) volume!

6 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s