Sirba Octett, Du Shtetl à New York

 espace Malraux, 8 février.
Après le théâtre, place à la musique pour terminer la semaine, dans le cadre l’évènement Orchestrus à Joué les Tours.

Né de la rencontre entre Sirba Octet et Isabelle Georges, ce spectacle met en évidence la filiation des airs traditionnels juifs avec les thèmes des comédies musicales américaines.
Des berceuses aux standards de Jazz …de Rozhinkes mit mandlen à Funny Valentine.
Du théâtre yiddish à la comédie musicale… de Fiddle à I got rythm.
Du klezmer au ragtime…D’Ukranian memory à Alexander’s Ragtime band.
Du shtetl…à l’âge d’or de la comédie musicale américaine.

Entre la fin du XIXe siècle et la Seconde Guerre mondiale, près de 600 000 juifs d’Europe de l’est émigrent aux États-Unis pour fuir les pogroms. Parents et enfants quittent les shtetls de la vieille Europe pour le «paradis américain». Riches de leurs origines, certains de ces immigrants vont transformer le visage de l’Amérique par leur créativité. Ils vont bâtir leur rêve américain, celui d’une communauté idéale au sein de laquelle tout le monde a les mêmes chances.

Les héros de ce voyage humain et musical sont Israel Isidore Beilin (Irving Berlin), Jacob et Israel Gershowitz (George et Ira Gershwin), Hyman Arluck (Harold Arlen), Rogazinsky (Richard Rodgers), Asa Yoelson (Al Jolson), Sonia Kalish (Sophie Tucker)…


Un spectacle très enlevé, un groupe de musiciens extra (allez, j’avoue un faible particulier pour Richard Schmoucler et Philippe Berrod!, et pour la présence du cymbalum dont on redécouvre les richesses sonores) , un programme varié, de l’émotion, des vibrations, cela fuse, cela pétille, cela fait du bien! Que dire de plus, déjà fini?

Laisser un commentaire