Le paradoxe des jumeaux festival d’ Avignon

Le paradoxe des jumeaux, spectacle vu au festival d’Avignon au théâtre de la Reine Blanche

Pour retrouver tous les spectacles chroniqués cette année, c’est ici : Sélection et avis spectacles à voir choix festival d’Avignon off 2021 et Que voir au Festival d’Avignon In 2021 ?

Le paradoxe des jumeaux festival d’ Avignon

Dans la variété des propositions du festival, en voici une qui permet de redécouvrir de belle manière la vie et l’oeuvre de Marie Curie.

On la découvre 5 ans après la mort accidentelle de son mari Pierre, continuant leurs travaux et s’apprêtant à recevoir, seule cette fois, un second prix Nobel de chimie cette fois, le premier étant de physique.

A la même période, elle tombe amoureuse de Paul Langevin, scientifique lui aussi… mais marié. Les amants ont beau se cacher, la liaison est découverte et la presse se déchainera contre elle. La présence de sa sœur ainée, qui ne rêve que de la voir revenir en Pologne, est son seul soutien même si elle ne comprend pas toujours ses aspirations.

Elle est femme. Elle est étrangère. Rien ne lui sera épargné.

Que de combats il lui aura fallu mener tout au long de sa vie, dans ses études d’abord, puis pour être reconnue à sa juste valeur pour ses travaux. Mais elle fait face. Droite, digne.

L’académie Nobel souhaite qu’elle ne vienne pas retirer son prix ? Elle ira, et donnera son discours sans faiblir.

La pièce alterne ainsi entre vie privée et recherche scientifique, et dessine ainsi un beau portrait de Marie Curie.

A découvrir au théâtre Avignon Reine blanche, qui fait la part belle aux sciences et à leur histoire dans sa programmation.

Le paradoxe des jumeaux au festival d’ Avignon

du 7 au 25 juillet – Relâches : 13, 20 juillet à 15h00, durée 1H15 Réservations

  • Auteurs Jean-Louis Bauer, Elisabeth Bouchaud
  • Mise en scène : Bernadette Le Saché
  • Avec : Claire Aveline, Elisabeth Bouchaud, Karim Kadjar
  • Lumières : Paul Hourlier
  • Son : Stéphanie Gibert
  • Scénographie : Juliette Azémar

Un commentaire

Laisser un commentaire