La Maison du loup festival d’ Avignon

La Maison du loup , spectacle vu au festival d’Avignon au théâtre du Chêne noir

Pour retrouver tous les spectacles chroniqués cette année, c’est ici : Sélection et avis spectacles à voir choix festival d’Avignon off 2021 et Que voir au Festival d’Avignon In 2021 ?

La Maison du loup festival d’ Avignon

Après La machine de Turing ,changement total d’univers pour la nouvelle collaboration de BENOIT SOLÈS et TRISTAN PETITGIRARD!

Que Benoit Solès est un excellent conteur !

Il nous entraîne ici dans la propriété de Jack London, la superbe Maison du Loup, en 1913 (magnifiée par les lumières de Denis Schlepp ). Après ses grands succès, L’appel de la forêt, Croc-blanc, l’écrivain peine à retrouver l’inspiration.

A ses côtés, son épouse Charmian sa « partenaire », espère susciter une étincelle en invitant chez eux Ed Morell, libéré de prison et qui se bat pour qu’un de ses co-détenus échappe à la peine de mort.

Morell espère que l’appui de London pourra permettre la révision de sa condamnation. Et qu’avait-il fait d’ailleurs pour être condamné ainsi ? Chacun trouvera-t-il son compte dans ce rendez-vous?

Ce que va raconter cette nuit là Ed Morell sera l’acte de naissance du dernier chef d’oeuvre de Jack London, Le Vagabond des étoiles (une lecture à noter pour prolonger le spectacle).

A travers cette rencontre, on effectue à notre tour un vrai voyage intérieur, qui nous entraînera au pire des prisons américaines et des tortures réservées aux prisonniers, mais surtout à celui que permet l’esprit.

C’est ainsi qu’Ed a pu supporter le pire, et ce « voyage astral » ne pourra qu’inspirer l’écrivain. J’ai parfois un peu décroché du récit, mon propre imaginaire prenant le dessus, me perdant dans cette belle toile peinte du fond de scène. De nombreux thèmes sont également évoqués dans ce spectacle de l’alcoolisme aux rapports homme-femme.

Alors, fermez les yeux, et laissez vous porter à votre tour…

La Maison du loup au festival d’ Avignon

du 7 au 31 juillet – Relâches : 12, 19, 26 juillet à 14h30, durée 1H40, réservations

  • Texte Benoit Solès
  • Mise en scène : Tristan Petitgirard
  • Avec Benoit Solès, Amaury de Crayencour, Anne Plantey
  • Scénographie : Juliette Azzopardi
  • Illustrations : Riff Reb’s
  • Animation : Mathias Delfau
  • Musique : Romain Trouillet
  • Costumes : Virginie H
  • Lumières : Denis Schlepp
  • Assist. m. en sc. : Léa Pheulpin
  • Assist. scéno. : J.-B. Thibaud

Un commentaire

Laisser un commentaire