BD Têtes de mule de Etienne Gendrin

BD Têtes de mule de Etienne Gendrin, bande dessinée parue aux éditions la Boîte à bulles

BD Têtes de mule

Cette bande dessinée historique s’inspire d’une histoire vraie et remet judicieusement en avant l’engagement dans la Résistance de jeunes alsaciennes mais aussi l’histoire de l’Alsace pendant la seconde guerre mondiale.

Strasbourg. 1939 -1940. L’Alsace est rattachée à l’Allemagne et subit une politique de germanisation très stricte. La synagogue est incendiée, la langue française interdite, à partir de 1942, les jeunes sont enrôlés de force dans l’armée allemande. Dès 1943, la ville est bombardée par les forces alliées. Strasbourg est libérée en novembre 1944 .

BD Têtes de mule

Dans ce contexte, Alice, jeune strasbourgeoise, s’engage d’abord comme infirmière dans l’armée française. Après la débâcle, elle rentre à Strasbourg et, avec ses amies Guides de France, elles viennent en aide aux prisonniers de guerre enfermés dans les casernes de la ville. Pendant deux ans, elles parviennent à faire sortir d’Alsace près de 500 hommes.

Il leur faut sans cesse trouver de nouvelles routes d’évasions, prendre plus de risques. Leur passé de Guides leur est un atout important quand il s’agit de faire des heures de marche de nuit pour atteindre les frontières. Et leur statut de femme en est un autre… on les soupçonne beaucoup moins.
Mais après à une imprudence, elles sont arrêtées, la cheffe d’équipe, Alice emprisonnée. Mais alors que les alliés progressent, elle n’a qu’un désir… s’évader au plus vite!

Cette histoire vraie m’a beaucoup intéressée et l’engagement de ces jeunes femmes, leur détermination sans faille, est vraiment remarquable.

J’ai moins été séduite par l’univers graphique, assez sombre, mais qui en même temps colle bien au propos.

L’album s’achève par un rappel historique et des photos des jeunes femmes qui l’ont inspiré. Des femmes de têtes, inspirantes à ne surtout pas oublier ! Heureusement qu’il existe ainsi des Têtes de mule !

La BD Têtes de mule de Etienne Gendrin, est ma BD de la semaine, vous pouvez trouver celles des autres participants à ce RDV hebdomadaire chez Noukette.

c’est aussi une participation au Challenge « Les textes courts »

26 commentaires

  1. Merci d’avoir mis mon lien !
    En revanche, j’ai un petit souci avec ta bd, elle fait plus de 100 pages, non ?

  2. Je m’en souviens l’avoir vu dans un catalogue de cet éditeur tourangeau, et le sujet m’intéresse. Donc à tenter, je pense !

Laisser un commentaire