Coeur-Naufrage Delphine Bertholon

Été 1998. Lyla a seize ans, une mère abusive et des envies d’ailleurs. En vacances sur la côte atlantique, elle rencontre Joris, un surfeur dont elle tombe amoureuse. Quand elle comprend qu’elle est enceinte, il est trop tard.
Cœur-Naufrage, roman choral, raconte en alternance l’adolescence de Lyla et les conséquences de cet été-là : pour l’adulte qu’elle est devenue, qui porte le secret de son accouchement sous X, et pour Joris, qui découvre à contretemps ce qui s’est joué dix-sept ans auparavant.

Mon petit mot

Touchée!
Par les personnages, par le thème, par l’écriture… un roman qui fait mouche!

J’avais déjà apprécié Les corps inutiles
je retrouve avec plaisir la sensibilité et la musicalité de l’écriture de  Delphine Bertholon.

Même si la situation vécue par les personnages, autour d’un accouchement sous-X à adolescence et ses répercussions, est singulière, autour du rapport parent-enfant, distillé à travers les différents protagonistes, on se reconnait forcément tous à un instant, dans leurs interrogations, leurs blessures, leurs angoisses, leurs questions…
 Le sujet pourrait vite devenir très douloureux, mais il y a toujours un personnage (une amie fantasque et son « sos-doudou » par exemple) ou une situation pour apporter un peu de douceur et laisser entrevoir une éclaircie. Il y a de l’espoir, de l’énergie positive et une belle force de vie.

Les voix narratives alternent, la temporalité aussi, Lyla, Joris, 1998, aujourd’hui, sans jamais nous perdre.

Le poids de l’enfance dans la construction de l’adulte, les arrangements avec la mémoire, jusqu’au jour où l’on ne peut plus tricher quand le passé ressurgit… et c’est l’émotion du lecteur qui surgit au détour d’une petite phrase.

J’ai apprécié également de que Lyla dit de son métier de traductrice, le choix des mots, le rapport à l’auteur, d’autres citations à noter, ainsi que les références à Bukowski qui donnent envie de se plonger dans ces textes!

Bref, ce roman confirme que Delphine Bertholon est une auteure à suivre!

16 commentaires

  1. Je n'ai lu que Grâce et Le soleil à mes pieds dont je garde un bon souvenir. C'est une auteure que je vais continuer à lire, c'est certain mais je ne sais pas quel sera mon prochain titre.

    J'aime

  2. ah ben tiens ! J'avais complètement oublié cet auteur et pourtant j'avais beaucoup aimé Twist et Les corps inutiles.

    J'aime

  3. J'ai fini les corps inutiles récemment. A voir pour celui-ci mais ta chronique donne envie en tout cas. En revanche, ce sera pour pour tard car j\ »overdose un peu sur cette thématique des destins de femmes un brin torturées !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s