Dans son propre rôle Fanny Chiarello

janvier 2015

1947 Une farandole silencieuse au clair de lune accueille Fennella pour son arrivée à Wannock Manor, cette vaste demeure aristocratique où elle débutera dès le lendemain matin, à six heures, comme domestique.

Mon petit mot

J’avais bien aimé Une faiblesse de Carlotta Delmont Fanny Chiarello
de la même auteure et j’ai retrouvé avec plaisir le monde de l’opéra dans ce roman-ci.

L’Angleterre de1947. Un monde en changement?
L’après-guerre, ses veuves, ses bouleversements sociaux, des frémissements d’évolutions…
Le monde des domestiques d’un côté, l’enfermement des classes sociales… et des femmes bien décidées à sortir de cet enfermement.

Et puis il y a l’opéra, qui va aider ces deux jeunes femmes à se révéler et à réinventer leur vie… et c’est ce qui restera pour moi le point fort de ce texte.

On croise de vrais chanteurs, telle la contralto Kathleen Ferrier, on va Glyndebourne, on écoute Orfeo ed Euridice, et beaucoup d’autres références musicales, un monde sonore en contrepoint au mutisme de la Fenella de La Muette de Portici…  un bel univers !

Dans le cadre du challenge

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s