Le Misanthrope Molière / Alceste à bicyclette

Je suis dans ma phase relecture des classiques, en lien avec les sorties au théâtre ou au cinéma de cette période! Cette fois, c’est la relecture du Misanthrope venue prolonger la soirée ciné Alceste à bicyclette. Un film qui donne à entendre des alexandrins et qui donne envie de relire du théâtre, c’est chouette!

Le Misanthrope ou l’Atrabilaire amoureux , comédie de Molière en cinq actes, en vers.

Rompre avec le monde, telle est la volonté d’Alceste. Affligé par l’hypocrisie et la frivolité de la société mondaine, il revendique un idéal d’honnêteté et de transparence des cœur. Un idéal quelque peu anachronique aux yeux d’une noblesse qui a appris à taire son orgueil et à se plier aux compromis de la vie de cour… Alceste s’en moque : il fustige Oronte, le mauvais poète, sans s’embarrasser des convenances. Mais pour son plus grand malheur, il est aussi jalousement amoureux de Célimène, la jeune veuve coquette et reine des salons qui adore médire de ses semblables.
Le misanthrope. Mise en scène de Simon Eine 1989

J’ai replongé avec plaisir dans les thèmes de cette pièce, l’hypocrisie, la société du paraître, le monde de la cour, des apparences, de l’artificiel, la quête du plaisir et du bonheur derrière laquelle chaque personnage envisage une conception bien différente. Les contrastes entre les personnages également, Alceste qui espère faire changer les choses, on rit, on réfléchit aussi et certaines répliques restent toujours d’actualité!

J’ai également passé un bon moment donc au cinéma avec Alceste à bicyclette qui donne à entendre plusieurs scènes de cette pièce, et qui, en les faisant aborder de façon différente par les deux comédiens en répétition, nous en démonte les ressorts. Recherche des intentions des personnages, explication de texte , on redécouvre certains aspects des vers au fil des répétitions et de la lutte entre les deux comédiens pour le rôle d’Aleceste.  De l’auto-dérision, Luchini sur sa façon de jouer, sur les séries télé, sur le monde du spectacle, des rires, et l’île de Ré en hiver… et les thèmes de Molière (hélas?) très actuels.

Le film

Un film de :
Philippe Le Guay
Avec :
Fabrice Luchini, Lambert Wilson, Maya Sansa, Laurie Bordesoules, Camille Japy, Annie Mercier, Ged Marlon, Stéphane Wojtowicz, Christine Murillo, Josiane Stoléru et Edith Le Merdy

Au sommet de sa carrière d’acteur, Serge Tanneur a quitté une fois pour toutes le monde du spectacle. Trop de colère, trop de lassitude. La fatigue d’un métier où tout le monde trahit tout le monde. Désormais, Serge vit en ermite dans une maison délabrée sur l’Île de Ré… Trois ans plus tard, Gauthier Valence, un acteur de télévision adulé des foules, abonné aux rôles de héros au grand cœur, débarque sur l’île. Il vient retrouver Serge pour lui proposer de jouer «Le Misanthrope» de Molière. Serge n’est-il pas devenu une pure incarnation du personnage d’Alceste ? Serge refuse tout net et confirme qu’il ne reviendra jamais sur scène.

16 commentaires

  1. Et bien voilà, tu remues le couteau dans la plaie, j'étais malade, ou était-ce quand j'étais d'humeur chagrine ? Va savoir, mais je sais que j'ai grogné \ »Grrr, encore voir Luchini faire son \ »quéqué\ »… la barbe\ ». Du coup, on l'a raté, et puis ici ça passe 3 fois et fini !! Pourtant, le Misanthrope, l'île de Ré et même Luchini qui joue si bien… je regrette maintenant et espère que cela va repasser (à cause de l'île de Ré, tout de même !!)

  2. Pour te consoler un peu, il est vrai que Luchini fait du Luchini… mais au service du personnage, ce qui change pas mal de choses! Allez, une soirée TV dans quelques mois!Bonne soirée!

  3. Il y a de fortes chances que j'aille au cné voir Alceste à bicyclette et que je relise le Misanthrope (pièce de théâtre à Lille courant mai). Bonne soirée.

  4. J'avais envie de voir ce film et bien je crois que je vais y filer !!!!Et peut-être relire la pièce du grand Molière, au fait c'est lui qui l'a écrit ou pas !!!!Bonne soirée !

  5. Quand j'étais au lycée, c'était ma pièce préférée! Je l'aime toujours autant mais Dom Juan l'a peut-être supplantée. Je me suis régalée à voir les extraits d'Alceste. J'espère qu'il y encore la possibilité de le voir à Utopia, ciné d'art et d'essai d'Avignon!!

  6. Molière ou pas Molière! NOOON, pas cette question!! cela me rappelle celle que l'on pose sur Shakespeare et l'ironique réponse de Bryson dans son antibiographie du barde!

  7. j'espère que tu auras l'occasion, sinon, il faudra attendre le DVD ou le passage TV, chez nous il n'a été qu'une semaine à l'affiche de mon petit cinéma , mais une salle bien remplie le soir où j'y suis allée!

  8. Bon, je l'ai vu et bien j'ai bien aimé !!! Les deux acteurs sont parfaits chacun dans leur rôle !!! Et j'ai bien aimé chanter avec l'italienne et Lucchini, un joyeux moment avec Fontana, il mondoooooooooo !Maintenant il me reste à lire Molière !

  9. Bonjour, j'ai bien apprécié Alceste à Bicyclette même si Luchini n'a pas l'âge du rôle. Mais je me suis plongé un peu dans le Misanthrope. Je conseille le DVD (Comédie française) tourné il y a 40 avec Descrières (qui vient de disparaître) et Duchaussoy: sensationnel. Bonne après-midi.

Laisser un commentaire