Crépuscule Rouge festival d’ Avignon

Crépuscule Rouge, spectacle vu au théâtre du petit chien

Pour retrouver tous les spectacles chroniqués cette année, c’est ici : Sélection et avis spectacles à voir choix festival d’Avignon off 2021 et pour le in Que voir au Festival d’Avignon In 2021 ?

Crépuscule Rouge festival d’ Avignon

Ce que j’aime dans le festival d’Avignon, c’est la diversité de ses propositions. Pouvoir alterner des spectacles qui font réfléchir, qui font rire, qui donnent envie de danser ou de changer le monde, quel bonheur !

Ici, place à l’histoire et la réflexion.

1991 en Russie. A Moscou, l’effervescence est à son comble. Une tentative de coup d’état vient d’avoir lieu, les manifestants et les chars sont partout, les putschistes ont déposé Mikhaïl Gorbatchev et tentent de prendre le contrôle du pays.

A Novosibirsk , à des centaines de kilomètres de là, les habitants d’un appartement communautaire tentent de suivre comme ils le peuvent le déroulé des événements. Il y a Vlad, le communiste forcené, Azad, qui n’y croit plus, Sonia l’ancienne danseuse, bientôt rejointe par sa petite fille, future journaliste.

Entre eux les divergences vont vite être flagrantes. Le ton monte, les esprits s’échauffent, quelle belle joute oratoire entre Vlad et Azad, si bien interprétés par Philippe Lebas ( que j’ai souvent applaudi à Tours!) et Bernard Lanneau, aux côtés de Sonia / Catherine Salviat qui tente d’apaiser les choses. Un trio idéal pour porter ce texte!

Chacun essaye de faire entendre sa vision, les générations s’opposent, chacun revient sur son histoire personnelle, la place du communisme dans sa vie, ses bienfaits comme ses pires horreurs, et c’est toute l’histoire de la Russie qui défile sous nos yeux. Il y a du Tchekhov aussi qui s’y glisse, dans cette certitude d’assister à l’écroulement d’un monde…

Bref, une belle confrontation à découvrir au théâtre du Petit chien !

Crépuscule Rouge au festival d’ Avignon

du 7 au 29 juillet – Relâches : 13, 20, 27 juillet à 18h50, durée 1H10, réservations

  • texte Serge Sarkissian
  • Mise en scène : BERNARD Lanneau
  • avec : CATHERINE SALVIAT, PHILIPPE LEBAS, BERNARD Lanneau, DARIA d’ELISSAGARAY
  • Régisseuse : SYLVIE MAESTRO
  • ONESIME 2000

2 commentaires

Laisser un commentaire