Une jeune fille de bonne famille de Audrey Perri

Toujours dans le cadre du mois anglais, avec Une jeune fille de bonne famille de Audrey Perri, avec un peu de retard pour la date du rdv commun sur le thème de l’Angleterre victorienne. Un roman paru chez  City Edition en février 2020.

Une jeune fille de bonne famille de Audrey Perri.

Nous sommes en 1865. Eva, « jeune fille de bonne famille », mais désargentée , a dépassé l’âge auquel on trouve généralement un mari. A la mort de son père, médecin, elle doit quitter sa mère pour un poste de gouvernante dans une famille chic de Londres.

Seul problème, c’est Constance, sa meilleure amie d’enfance, qui occupait ce poste avant elle… et elle a été retrouvée morte, au pied de la fenêtre de sa chambre. Accident ? Suicide ? Et pour quelle raison ? Eva espère bien qu’en la remplaçant, elle pourra faire la lumière sur cette tragédie.

Au delà de cette intrigue familiale et policière, on découvre les rouages de l’organisation de la maison, des bonnes aux nurses et autre gouvernante, sacrément complexe !

L’aspect historique est intéressant, tout comme la partie enquête et ce que cela nous dit de la condition des femmes (et des domestiques, et encore pire quand on est et femme et domestique…)

On s’attache plutôt rapidement aux personnages et à leurs mystères ainsi qu’à la maison dans son ensemble. L’écriture est légère, cela peut être un bon roman d’été!

Une jeune fille de bonne famille de Audrey Perri lu dans le cadre du mois anglais

L’image contient peut-être : texte

Mes autres lectures dans le cadre du Mois anglais (et sa prolongation tout au long de l’année) sont ici : https://toursetculture.com/category/lectures/litterature-anglaise-irlande-ecosse/

12 commentaires

  1. Je trouve que le titre fait un peu littérature facile mais en te lisant je trouve que le contenu est plutôt prometteur… je me note ce titre ! 🙂

Laisser un commentaire