La calèche Diwo

Le roman de Jean Diwo, raconte la saga de la famille Hermès, des campagnes de Napoléon jusqu’à l’aube du XXe siècle, en passant par les Trois Glorieuses et la Commune.

Mon petit mot

Encore un livre qui trainait depuis bien longtemps dans ma PAL!

Acheté il y a trois ans quand dans ma série italienne j’avais lu Au temps où la Joconde parlait et  Les Violons du roi autour de mon séjour à Crémone, je l’avais oublié depuis.

Quelle destinée à nouveau celle de Thierry Hermès, sellier du début du XIXe dont le nom est toujours bien célèbre!
Une biographie qui se lit comme un roman; avec ses péripéties, ses émotions, ses rebondissements, ses espoirs, ses déceptions, et une famille assez incroyable… le décor est bien planté, une époque, un métier, sans pour autant devenir « lourd » par rapport à la narration, le procédé tient la route, Jean Diwo est un raconteur de la petite et de la grande histoire très efficace. 
Un livre qui donne envie de sentir le cuir, de monter à cheval ou de se balader dans Paris autour du Faubourg Saint Honoré!

Un bel hommage à l’artisanat, à la ténacité et au goût d’entreprendre!

Dans le cadre du

4 commentaires

  1. Tout à fait dans mes cordes. Je dois avoir quelque part \ »Les violons du roi\ », depuis à peu près 25 ans (c'est mon mari qui l'a apporté à notre bibliothèque commune) : jamais lu…

Laisser un commentaire