Harold et Maud Line Renaud et Thomas Solivères

Harold et Maude, pièce de Colin Higgins,adaptée par Jean-Claude Carrière avec Line Renaud et Thomas Solivères.
Mars 2013, espace Malraux Joué les Tours
Line Renaud reprend avec brio le rôle d’une bourgeoise d’âge mûr qui rencontre un jeune homme suicidaire. Ils vont apprendre à se connaitre, elle va lui faire découvrir le monde d’une autre manière, et bien sûr la magie va opérer.

Mise en scène Ladislas Chollat
Adaptation Jean-Claude Carrière – Scénographie Emmanuelle Roy – Costumes Jean-Daniel Vuillermoz – Lumières Alban Sauvé – Musique Frédéric Norel

Avec Line Renaud (Maude),
Thomas Soliverès (Harold),
Stéphanie Bataille,
Denis Berner,
Sophie Bouilloux,
Benjamin Boyer,
Chloé Catrin,
Guy Perrot,
Grégory Vouland

Mon petit mot:
J’avais gardé un excellent souvenir de la tournée Très chère Mathilde avec Line Renaud en ce même espace Malraux de Joué-les-Tours il y a trois ans (soirée que Line Renaud a d’ailleurs évoquée aux moments des rappels, le bon souvenir était partagé des deux côtés du rideau!), je partais donc en confiance pour cet « Harold et Maude ».

Une bien belle soirée de théâtre, emmenée par une Line Renaud qui fêtera ses 85 ans en 2 juillet prochain et qui rayonne sur scène dans ce rôle qui lui va si bien. A ses côtés, Thomas Soliverès campe un Harold tout à fait à la hauteur,  un duo efficace (et un nom à retenir pour ce jeune acteur que j’avais déjà remarqué dans Intouchables) . Une mise en scène efficace, les faux suicides font sursauter la salle, les personnages secondaires apportent la légèreté bienvenue pour contrebalancer certains moments « noirs ». S’il ne fallait qu’en citer une, ce serait Chloé Catrin qui incarne successivement les trois prétendantes d’Harold.

J’ai découvert un texte fort, très drôle par moment (le personnage de la mère, le phoque…), très touchant à d’autres moments (les petits moments de plaisir de la vie, les oiseaux, les étoiles, l’évocation des camps, l’approche de la mort, le suicide…), bien équilibré, on en sort le sourire aux lèvres, en regardant les étoiles et en fredonnant  (Je voudrais changer les couleurs du temps, Changer les couleurs du monde, Le soleil levant la rose des vents, Le sens où tournera ma ronde…)… Bref, il reste encore quelques dates de tournée, si vous avez l’occasion, allez-y!

9 commentaires

  1. J'adore Harold et Maud, j'ai l'impression que c'est un texte que je connais depuis toujours. C'est vrai que c'est sans doute un rôle sur mesure pour Line Renaud. Je vais attendre que ça passe à Paris ! Bon 1er avril 🙂

  2. si mes souvenirs sont encore bons, j'ai vu la pièce avec Danielle Darrieux, à la télé mais, il y a pas mal de temps déjàun rôle idéal pour la pétillante Line Renaudbise

Laisser un commentaire