Visiter Naples

Visiter Naples, une des étapes importantes de ce voyage dans l’Italie du Sud ! Naples est une ville de contrastes, pas évidente à saisir de prime abord, mais terriblement attachante!

Naples et le Vésuve

 il faut un bon guide, prendre son temps, pousser des portes pour que le charme de la ville opère et que son foisonnement artistique saute aux yeux.

San Carlo Naples
Promenade au fil des rues, l’itinéraire suivi  depuis le port:
castel nuovo Naples
 
le château Castel Nuovo (et les travaux du métro avec les fouilles archéologiques) ,  le vieux Naples , les guglie (flèches de remerciements), 
Naples
 
visite de l’église baroque Gesù Nuovo, foisonnante de décorations,  puis de la chapelle Sansevero , sculptures baroques et études anatomiques du prince Raimondo di Sangro, ( un personnage étonnant, lectures à prévoir pour compléter cette visite!), sans parler de la technique d’exécution de ses statues, les voiles,
La pudeur voilée (La pudicizia velata). D’Antonio CORRADINI (1668 – 1752)  Naples  Chapelle Sansevero
  le jeu de transparence, quelle technique!
La pudeur…. qui n’en a que le nom!
 Cette statue est en fait une représentation de la mère du prince Raymond, morte encore très jeune (la pierre brisée sur laquelle elle s’appuie indiquant son destin tragique).
 
La chapelle regorge également de nombreux symboles (liés à la franc-maçonnerie entre autres) de quoi y passer un bon moment !

Le site pour tout savoir sur les visites de la chapelle Sansevero museo sansevero

chapelle Sansevero Naples La désillusion de Francesco Queirolo 1757
 
 Retour à la Naples d’aujourd’hui, à travers la « rue des crèches napolitaines » San Gregorio Armeno où l’on trouve absolument tout pour aménager sa crèche , des santons traditionnels au petit détail de décor, tout y est! 
crèches Naples
 
 
 

  l’église gothique Santa Chiara

Le complexe monastique a été construit en 1313-1340 par la reine Sancha de Majorque et son époux, le roi Robert de Naples ( d’Anjou) .
L’église d’origine était en provençal traditionnel- style gothique mais elle a été en grande partie détruite par un incendie après les bombardements alliés pendant la Seconde Guerre mondiale.
Derrière l’autel se trouve la tombe du roi Robert.
Le chœur des religieuses des Clarisses est séparé du corps principal de l’église.

santa chiara

 
son cloître décoré de majoliques, petit havre de paix au cœur de la ville

cloître majoliques Naples

On redescend ensuite vers la mer, par la galerie Umberto 1er, située en face de l’opéra. Elle a été construite entre 1887-1891 et rappelle la  Galleria Vittorio Emanuele II de Milan .

galerie Umberto 1er

Cap ensuite sur le théâtre San Carlo, inauguré en 1737 par Charles Ier de Bourbon et associé en particulier au nom de  Gioachino Rossini ,son  directeur musical de  1815 à 1822 puis à Gaetano Donizetti.

Naples

 le palais royal, et la place del plebiscito

 

Au passage, quelques dégustations des spécialités locales, assortiments de beignets salés, de légumes frits , une délicieuse bruschetta, et l’incontournable pizza pour la fin de journée! 


 

Une dernière vue sur Naples

 

Après la ville, direction le musée archéologique de Naples il y a de quoi faire, suite dans un prochain article! MAJ, il est là : Musée archéologique Naples

Pour en savoir plus sur Naples et la Campanie, à travers les trésors des livres anciens:
gallica Campanie 

Naples

Et finalement, en quittant Naples, certes mes envies de Sicile et de découverte d’autres régions de l’Italie sont toujours très présentes, mais l’idée d’une escapade du côté de Saint-Pétersbourg se renforce aussi… à suivre! 

3 commentaires

  1. J'espère pouvoir y aller, ton reportage est très bien fait, quelle beauté dans les sculptures et les crèches ont dû te rafraichir un peu !

  2. Merci Anne pour ton message!Cette région m'a vraiment charmée, très différente de l'Italie du Nord, et avec des merveilles à découvrir (sans parler des musées!)Bonne journée!

Laisser un commentaire