Sergent papa de Marc Citti

Calmann-Levy

Présentation de l’éditeur

Comédien à la carrière essoufflée, Mathieu tente de renouer avec son fils Antoine, musicien prodigieux. Au rythme des tâtonnements de ce père absent se découvrent la tendresse prudente et la violence sourde des sentiments.

Mon petit mot 

Je connaissais Marc Citti comédien et auteur de théâtre :

Les vies de Swann De Marc CITTI 
Photos
 Kiss Richard Marc Citti
Le Temps des suricates Marc Citti

je découvre ici avec plaisir l’écrivain !

On plonge dans les coulisses pas toujours roses des métiers artistiques, tout autant côté musicien que comédien, en suivant ce père et ce fils à la relation complexe.

Le fils est au sommet de la réussite, concerts combles, articles élogieux dans la presse, le père plutôt sur le déclin, végétant de petits rôles dans des téléfilms en surconsommation alcoolique.
Qui admire qui désormais ? Qui connaît aujourd’hui le vertige de la scène ? Chacun assiste à un spectacle de l’autre, les sentiments se mêlent, les deux parcours artistiques se croisent, se répondent, tandis que les deux hommes réapprennent à se connaître.

La paternité… tout, sauf simple.
Il a été un père absent, il tente, maladroitement, de renouer les liens et de se rapprocher de ce fils méconnu.
Il est à l’heure des bilans, familiaux donc, mais aussi professionnels, en revenant vers le théâtre, dans Un mois à la campagne de Tourgueniev.

De rencontres en retrouvailles et en aléas de la vie, des portraits touchants se dessinent autour d’eux, du côté des jeunes musiciens ou de la comédienne collègue du père ou encore de sa femme de ménage, tout un groupe de personnages en compagnie desquels il est très agréable de faire un bout de chemin.

Quant à la musique, elle est très présente dans ce roman (Marc Citti a d’ailleurs sorti un album Dénouer les liens en 2007 ), à découvrir!

Et si vous connaissez les pièces de l’auteur, on retrouve avec plaisir quelques personnages annexes (de metteur en scène en particulier) croisés ailleurs qui font sourire!

6 commentaires

  1. Je n'ai pas pu voir Les vies de Swann à Avignon, bien que la pièce nous ai été recommandée… Je me rattraperai peut-être en lisant ce livre.

    J'aime

  2. Oui, mais beaucoup moins que toi ! J'ai adoré Un coeur simple, Quitter la terre… aimé aussi Le roman de Mr Molière, L'écume des jours, Des amis fidèles et Robert le diable (sur Desnos). Je me suis pas mal inspirée de tes avis ! Un seul raté, Les petits adieux (au Chien qui fume) qui m'a carrément ennuyée.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s