Site icon Tours et culture

Quels 10 incontournables visiter à Berlin en un jour ?

Que visiter à Berlin ? Je me lance (enfin!) dans les articles consacrés à notre voyage d’une semaine à Berlin en août 2021 , un séjour prévu au printemps 2020 à l’origine, mais reporté à plusieurs reprises en raison des contraintes sanitaires. Au final, un city trip très intéressant et des visites passionnantes! Il y a beaucoup à voir et à faire, voici déjà les grands incontournables (si vous ne restez qu’un week-end, cela peut donner les axes d’une première journée consacrée à l’histoire de Berlin) avant de poursuivre l’exploration de la ville dans d’autres articles.

Que voir à Berlin en une journée ?

Pour commencer la série, un jour « tourisme de base » avec quelques uns des monuments incontournables à voir à Berlin pour saisir d’emblée son histoire autour de la Seconde guerre mondiale et de la guerre froide : le Reichstag, les vestiges du mur, la porte de Brandebourg, le musée juif… Dans un article suivant, je parlerai des autres quartiers et de l’organisation pratique du voyage, transport, hébergement… Et vous le constaterez au fil de l’article, la plupart des sites incontournables à visiter à Berlin sont gratuits!

Visiter Berlin, c’est forcément replonger dans les heures les plus tragiques de son histoire avant de découvrir l’après seconde guerre mondiale. Une histoire toujours bien visible dans la ville, par exemple cette ligne de pavés qui rappelle l’emplacement du mur qui de 1961 à 1989 coupa la ville en deux, prise ici depuis le bus le long de la Spree le long de Kapelle-Ufer.

10 incontournables à voir à Berlin en un jour

1 A visiter à Berlin : Le Reichstag

Le Reichstag est le siège du Bundestag : parlement national de la République fédérale d’Allemagne. A lui seul, il est tout un symbole. Il fut par exemple le lieu de la proclamation par Philip Scheidemann de la Première république allemande en 1918, à la suite de l’abdication de l’Empereur Guillaume II. L’incendie de 1933, qu’Hitler attribua aux communistes, lui permit de s’emparer du pouvoir. La réunification officielle de l’Allemagne y fut célébrée le 2 octobre 1990. Rénové par l’architecte anglais Norman Foster , il attire l’œil de loin avec son impressionnant dôme de verre. Infos

Ne pas hésiter à prendre du recul pour mieux voir la coupole, en passant par exemple le pont Marschallbrücke.

La coupole se visite, l’entrée est gratuite mais il faut réserver à l’avance sur internet. Malheureusement, il n’y avait pas de disponibilité quand nous y étions. Il y a un restaurant sur le toit terrasse situé à l’est de la coupole, réservation obligatoire également (prix assez élevé)

infos pour la visite : https://www.bundestag.de/fr/visite/coupole

photos de l’intérieur de la coupole et vues sur Berlin depuis la coupole sur wikipédia :

Devant le parlement, un premier mémorial attire l’attention, comme nous en verrons de très nombreux à Berlin, celui-ci  a été édifié en souvenir des 96 membres du Reichstag assassinés par les nazis pendant la seconde guerre mondiale.

2 La porte de Brandebourg

Deuxième incontournable de cette première découverte de la ville, à quelques pas l’un de l’autre. Et son histoire remonte bien avant le mur : Elle fut érigée pour le roi de Prusse Frédéric-Guillaume II (1744-1797), la ville comptait 18 portes monumentales. En 1795, elle était surmonté du quadrige de la Victoire. En 1806, elle est emportée par Napoléon Bonaparte qui veut l’installer à Paris. Après la chute du Premier Empire, le quadrige retourne à Berlin, où il est restauré et agrémenté de l’aigle prussien. La statue est aujourd’hui une copie, l’originale ayant été détruite au cours de la Seconde Guerre mondiale. En 1945, lors de la division de la ville, la porte de Brandebourg se situait dans la Zone est. Avec la construction du mur de Berlin, elle se retrouva au milieu d’un no man’s land gardé par les soldats de la RDA, il était impossible alors de la traverser. C’est à son niveau que le mur fut rouvert en 1989.

Face à la porte, la statue le Rufer (le crieur) conçue par Gerhard Marcks en 1966 représentant un personnage appelant à la paix sans être entendu. Et l’on retrouve la ligne des pavés qui symbolisent l’emplacement du mur. Au fond, la colonne de la Victoire, j’y reviendrai dans un article consacré à ce quartier.

Face à la porte, un mémorial rappelle le souvenirs des victimes mortes en essayant de franchir le mur, comme Ida Siekmann, (1902- 1961) considérée comme la première victime du Mur de Berlin,  morte neuf jours après le début de la construction du Mur, en sautant de la fenêtre de son appartement à Berlin-Est pour tenter de passer à l’ouest, son immeuble étant sur la frontière entre les deux zones.  Günter Litfin est le premier à être abattu par les gardes est-allemands en tentant de passer le Mur. 

3 La station de métro de la porte de Brandebourg

Non seulement le métro est très pratique pour circuler dans Berlin (et propre et facile d’accès) mais en plus, la plupart des stations « touristiques » sont de véritables petits musés avec de nombreuses photos anciennes. Même si vous ne prenez pas le métro, n’hésitez pas à y descendre! Les panneaux sont traduits en anglais, et rien que les photos sont très parlantes.

4 Le mémorial de l’holocauste pour les Juifs assassinés d’Europe.

Un lieu de mémoire saisissant, composé de  2 711 stèles de béton, rappelant des stèles mortuaires, pour évoquer le chaos, le malaise… On y trouve également un musée situé en sous-sol (entrée libre)

5 la statue de l’Ampelmann d’ Hessische Landesvertretung 

Petite pause sourire pour saluer la statue géante d’Ampelmann de 3,5 m de haut, le bonhomme que l’on trouve sur les feux de circulation, apparu à Berlin-Est en octobre 1961 et désormais adopté dans tout Berlin.

Mais l’histoire n’est jamais loin avec ses photos du  no man’s land le long du mur. On découvre également des représentations de tous les États fédéraux d’Allemagne.

6 Le Führerbunker

Peu après se trouve l’emplacement du Führerbunker où Hitler s’est retranché avec ses proches puis suicidé, à environ 8,2 mètres sous le jardin de la nouvelle chancellerie. Le complexe comprenait environ trente petites pièces sur deux niveaux. 

7 la portion du mur de Niederkirchnerstraße

Une portion du mur a été conservée dans cette rue. On y trouve également le musée Topographie de la terreur sur l’ancien siège de la Gestapo et des SS (entrée libre) avec de nombreuses photos très frappantes .

Direction ensuite un autre incontournable de toute visite à Berlin sur le thème de la seconde guerre mondiale :

8 Checkpoint Charly

Le Checkpoint Charlie (« point de contrôle C », « Charlie » correspondant à lettre C dans l’alphabet phonétique de l’OTAN) est l’un des postes-frontières de Berlin qui permettait de franchir le mur ( pour ceux qui étaient autorisés à le faire entre le secteur Ouest et le secteur Est). Aujourd’hui un côté très touristique règne dans ce secteur… mais il faut y passer quand même rapidement pour le symbole!

9 Les symboles de Berlin Trabant, ours et currywurst !

Et quand on parle de symbole à Berlin, la Trabant en fait partie! Vous pouvez suivre une visite touristique de la ville au volant d’une de ces voitures mythiques!

Après cette première balade matinale, c’est également l’heure de déguster votre premier  Currywurst du séjour : une saucisse cuite à l’eau, accompagnée d’une sauce tomate et de curry en poudre , servie avec des frites !

Vous aurez également croisé de nombreux ours lors de cette première balade, il est l’emblème de Berlin depuis 1280 environ, et en orne aujourd’hui les armoiries.

Une petite marche digestive vous entrainera ensuite vers le Musée juif de Berlin

10 Visiter le Musée juif de Berlin

Le Musée juif de Berlin, conçu par Daniel Libeskind, est surnommé “le Blitz” (l’éclair) en référence à sa forme torturée. Trois couloirs s’y entrecroisent matérialisant les “axes historiques” du judaïsme allemand : la continuité, l’exil et l’Holocauste. C’est un musée très complet, prévoir au moins deux bonnes heures pour le visiter. (Attention, quand nous y étions,même si l’exposition permanente est gratuite il fallait réserver à l’avance sur internet et choisir un horaire précis d’entrée, à vérifier ici : Musée juif)

Visiter Berlin en un jour et 10 incontournables : le parcours

Au fil de la journée, cela donne une balade d’environ 4km à pied, plutôt chargée en émotions. Pour terminer la journée, je vous conseille une balade du côté du jardin de Tiergarten, ou sur les bords de la Spree (ou même sur la Spree avec une balade en bateau, voir visites-bateau) ou encore sur le thème du street art pour se changer les idées, même si les thèmes que l’on vient d’évoquer ne sont jamais loin (article street art à Berlin à venir bientôt tout comme pour Tiergarten)

A suivre, d’autres quartier de Berlin à visiter!

MAJ avec la suite :


Quels 10 incontournables visiter à Berlin en un jour ?

Visiter Berlin île des musées Unter den Linden…

Balade et pique-nique Berlin Tiergarten et colonne de la Victoire

Visiter Berlin Nikolaiviertel Alexanderplatz Marienkirche

Street art , art déco, maisons colorées à Berlin

Visite street art à Berlin East Side Gallery Kreuzberg

Visiter Berlin  Potsdamer Platz Gemäldegalerie Kulturforum …

Berlin que visiter à Charlottenbourg ?

que visiter à Potsdam et château de Sans souci

et Que manger à Berlin ? et tous mes conseils pour préparer un week-end citytrip

Conseils pour préparer un voyage : Qu’emporter pour un séjour en sac à dos minimaliste ? et Trousse de toilette et règles, voyage sac à dos zéro déchet

Si vous cherchez un guide papier : lien (je suis plutôt routard et Cartoville)

Quitter la version mobile