Site icon Tours et culture

La Cerisaie Tchekhov Clément Hervieu-Léger Comédie-Française

La Cerisaie d’Anton Tchekhov, mise en scène par Clément Hervieu-Léger, spectacle vu à la Comédie-Française. Après le réjouissant Mais quelle comédie ! Comédie française, retour à la salle Richelieu dans un tout autre registre, mais avec le plaisir de retrouver certains comédiens comme Florence Viala dans cette Cerisaie.

© Brigitte Enguérand

Et quel plaisir de découvrir cette version de la Cerisaie! Elle fait la part belle aux mots d’Anton Tchekhov et permet de redécouvrir de multiples nuances des personnages.

Lioubov Andréïevna Ranevskaïa, veuve, ruinée, revient dans son domaine de Russie qu’elle a quitté pour la France 5 ans plus tôt, après la disparition tragique de son jeune fils qui s’y est noyé.

Le décor s’ouvre sur la chambre des enfants, pièce centrale de la maison, lieux de tant de souvenirs… Il évoluera au fil de la pièce, pour la scène du bal en particulier.

Accablée par les dettes, sa propriété, célèbre pour sa superbe cerisaie, doit être vendue à la fin de l’été. Autour de la perspective de cette vente, les caractères des uns et des autres vont se révéler, convoitise des uns, envie d’une autre vie pour les autres, c’est une Russie en pleine mutation que Tchekhov dépeint. Les rôles se renversent, les valeurs évoluent, et tous ne sont pas prêts à faire face à ce nouveau monde…

Florence Viala donne de multiples couleurs à Lioubov, tantôt envahie par le deuil de son fils, tantôt donnant le change du mieux possible aux yeux des autres, tantôt frivole, joyeuse et généreuse, tantôt désabusée, fuyante, désespérée, un personnage complexe, dont on redécouvre de multiples facettes au fil des répliques. De plus en plus isolée, nous ne pourrons, comme elle, qu’assister à la fin tragique de la Cerisaie dans un final très touchant.

On entend encore le bruit des haches abattre les cerisiers en sortant de la salle, les dernières images bien ancrées en mémoire, de cette maison désormais vide où ne restent plus au mur que les traces laissées par les tableaux disparus. C’est aussi une pièce qui nous interroge sur notre propre rapport aux lieux, aux souvenirs d’enfance, entre mélancolie et douceur des souvenirs.

A ses côtés, Eric Génovèse , dans le rôle du frère de Lioubov , Loïc Corbery en Lopakhine, ou encore Adeline d’Hermy en Varia permettent d’envisager encore et encore de nouveaux aspects de leurs personnages.  Une bien belle distribution pour cette pièce!

A voir pour le plaisir du texte et le jeu des acteurs!

La Cerisaie Anton Tchekhov, mise en scène de Clément Hervieu-Léger Comédie-Française

Avec Florence Viala, Éric Génovèse, Loïc Corbery, Jérémy Lopez, Anna Cervinka, Rebecca Marder, Adeline d’Hermy, Michel Favory, Julie Sicard ou Véronique Vella, Nicolas Lormeau, Sébastien Pouderoux, Julien Frison et les comédiens de l’académie de la Comédie-Française Vianney Arcel, Robin Azéma, Jérémy Berthoud, Héloïse Cholley, Fanny Jouffroy, Emma Laristan

Scénographie Aurélie Maestre, Costumes Caroline de Vivaise, Lumière Bertrand Couderc, Musique originale Pascal Sangla, Son Jean-Luc Ristord, Travail chorégraphique Bruno Bouché
Collaboration artistique Aurélien Hamard-Padis, Assistanat aux costumes Claire Fayel

Infos et réservations

Un autre spectacle à voir en ce moment : Fanny et Alexandre Ingmar Bergman Comédie Française et bien sûr Mais quelle comédie ! Comédie française

Anton Tchekhov sur ToursEtCulture

La cerisaie, Comédie Française

LA CERISAIE ANTON TCHEKHOV / GILLES BOUILLON

La cerisaie festival d Avignon

Platonov  Les Possédés / DANA

 Une âme douce  Tchekhov revisité Alexandre Minkine

Les Trois sœurs 

Ivanov festival Avignon

Tchaïka La mouette Avignon 

 Vania, une même nuit nous attend tous 

La comédie française sur le web Vania

WET° / NOUS ALLONS VIVRE COLLECTIF NIGHTSHOT Vania

Quitter la version mobile