Les hauts de Hurlevent festival d’ Avignon

Les hauts de Hurlevent festival d’ Avignon, vu au théâtre des Gémeaux, où j’aurais vu beaucoup de très belles choses! Pour retrouver tous les spectacles chroniqués cette année, c’est ici : Sélection et avis spectacles à voir festival d’Avignon off 2021 et Que voir au Festival d’Avignon In 2021 ?

Les hauts de Hurlevent festival d’ Avignon

Envie de frémir un peu ?

Direction le théâtre des Gémeaux en soirée!

Au milieu des landes désolées du Yorkshire de l’Ouest, se dresse Hurlevent, la maison de famille Earnshaw, où s’est noué un terrible drame bien des années plus tôt… Tout a commencé par le retour du fils bâtard, le diabolique Heathcliff venu s’emparer de la maison qu’il a gagné au jeu et en chasser son frère…

Si le point de départ et l’atmosphère, cruelle et inquiétante, sont bien inspirés du roman d’Emily Brontë, le final est en revanche différent, et permet de donner un point final marquant au format forcément très resserré de la pièce de théâtre. Les puristes de l’oeuvre passeront leur chemin, pour les autres, cela peut être un bon moyen de la découvrir!

L’amour ou le pardon parviendront-ils à dissiper les ténèbres? Le prologue confié à Nelly, la domestique de la maison, est clair, aucun espoir à avoir… Vengeance, jalousie, misogynie, cruauté, sont au coeur de l’intrigue

Sans quasiment de décor, mais avec des costumes d’époque et des lumières très soignées qui dessinent les espaces, la scénographie nous plonge tout de suite dans la noirceur de l’oeuvre. A chaque personnage sa caractéristique et sa destinée fatale.

Une ambiance, un beau moment de théâtre!

Les hauts de Hurlevent au festival d’ Avignon

Une création originale d’Esteban Perroy d’après l’œuvre d’Emily Brontë

Mise en scène & lumière : William Mesguich

​Avec : Gwendolyn Gourvenec,  Flavie Leboucher, Viviane Marcenaro, William Mesguich, Esteban Perroy, Guillaume Sentou et en alternance Élisa Birsel et Wilfried Richard

Musique : Maxime Richelme

Costumes : Alice Touvet

Régie : Thibault Vincent

2 commentaires

Laisser un commentaire