Site icon Tours et culture

Né d’aucune femme – Franck Bouysse

édition la manufacture de livres

janvier 2019

Né d’aucune femme de Franck Bouysse

C’est avec ce roman que je découvre l’auteur, et je pense que je ne suis pas prête de l’oublier !
Dans ce roman choral, si les personnages alternent leurs voix, c’est au destin de Rose, que nous nous attachons… destin qui fut tout sauf… rose.
Commençons d’ailleurs tout de suite par le bémol au sujet de cette lecture, certains passages sont vraiment très durs, des scènes de violences un peu trop détaillées à mon goût, un peu moins de détails n’aurait rien enlevé à la force du récit, et peut-être même suscité plus d’empathie pour les victimes qu’un certain malaise – dégoût à la lecture.
Car la pauvre Rose va voir s’accumuler autour d’elle toutes les noirceurs possibles.
Née dans une famille de paysans pauvres du XIXème, elle est vendue par son père au « maître des forges », chez qui elle va connaître les pires des horreurs, devenir femme, devenir mère dans de terribles conditions, victime d’une odieuse machination.
Pour s’échapper psychologiquement, il y aura les rêves d’abord, une jument qui l’emporterait dans un ailleurs meilleur, et puis l’écriture.

Rose découvrira la force des mots, et au final, une petite lumière finira par percer…

Un personnage et un destin très marquant et une plume qui bouscule!

Quitter la version mobile