L’enfant perdue, Elena Ferrante

L’amie prodigieuse Tome IV

Gallimard

Trad. de l’italien par Elsa Damien

Et voilà,  la série s’achève…
4 volumes, des centaines de pages pour cette belle histoire napolitaine… que l’on referme avec une certaine nostalgie.

Et pourtant j’avoue que les premiers chapitres de  ce dernier opus m’ont laissée sceptique…
J’ai eu beaucoup de mal à y entrer, le temps de me souvenir de qui était qui dans les personnages, qui était avec qui et faisait quoi, et puis ensuite… j’ai trouvé qu’il ne se passait pas grand chose pendant toute la première partie.
Quelques rebondissements certes, mais aussi beaucoup de pages concernant les atermoiements de l’héroïne qui m’ont un peu lassée.

Et puis, de nouveaux drames sont venus relancer mon attention, à partir du terrible tremblement de terre qui a frappé la ville de Naples, puis dans la vie des deux « amies » (rivales, manipulatrices plutôt que vraiment amies d’ailleurs même si elles se rapprochent parfois…) et j’ai retrouvé tout ce que j’apprécie dans cette série et en particulier l’évocation de cette Italie en pleine mutation ainsi que les réflexions autour de l’écriture ou de la place des femmes dans la société.

Finalement, je le referme donc avec un avis plus positif, mais je reste sur ce que je disais déjà à la fin du tome 3 : le 2 est mon préféré.

6 commentaires

Répondre à Une Comète Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s