Bakhita de Véronique Olmi

Albin Michel

Quel personnage!
Je l’avoue, avant la sortie de ce livre, je n’avais jamais entendu parler de Bakhita, et c’est déjà la première grande réussite de ce texte, remettre au premier plan ce destin incroyable et ce pan de l’histoire à ne pas oublier.

Soudan. Fin du XIXème siècle. Après Victor Schœlcher. Et pourtant…
Enlèvement, esclavage, pires sévices subis – vus, l’enfance et l’adolescence de celle qui ne se souvient plus de son prénom sont tragiques.
Autour d’elle, de nombreuses figures marquantes apparaissent, d’autres esclaves, d’autres mains… lâchées…  les langues se mêlent, la mémoire se défait, le corps résiste comme il peut…

Et puis une rencontre, et tout bascule, l’Italie, Venise, la libération, la religion…

Mais au delà de la biographie, ce que j’en retiendrai, ce sont les multiples arrachements , et pas seulement pendant la période « africaine », mais aussi ensuite en Italie, le regard porté par ces italiens sur cette femme noire, son « exhibition » après la publication du livre, d’autres violences …  et de nouvelles guerres…

L’Italie ne l’a pas oubliée, un film lui a été consacré, béatifiée puis canonisée par Jean-Paul II, sainte Joséphine Bakhita est aujourd’hui vénérée au Soudan.


Présentation de l’éditeur

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion.
Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.
Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte.
Avec une rare puissance d’évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d’âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu’elle soit razziée.

16 commentaires

  1. Il est dans ma PAL et je le lirai bientôt. L'histoire de cette femme a l'air très intéressant mais au niveau littéraire est-ce que le récit est bien écrit, passionnant ?

    J'aime

Répondre à Karine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s