Site icon Tours et culture

La Comtesse de Ricotta Milena Agus

La Comtesse de Ricotta Milena Agus

Liana Levi

traduit de l’italien par Françoise Brun
2012
La splendeur ancienne n’est plus, le palazzo familial se délabre, la plupart des appartements ont été vendus et les trois soeurs se partagent ceux qui restent. Seule l’aînée, Noemi, rêve de reconquérir le faste perdu et de restaurer la demeure sur les hauteurs de Cagliari. Les deux autres s’accommodent de la déchéance. Le sujet sur lequel en revanche toutes les trois s’accordent est l’amour imparfait. Toujours imparfait.

Mon petit mot sur La Comtesse de Ricotta Milena Agus

Amateurs d’intrigues trépidantes, passez votre chemin! Nous sommes ici dans un roman d’atmosphère, de fantaisie, avec des personnages hauts en couleur!
Nous assistons à la vie quotidienne d’un palazzo décrépi du vieux Cagliari, où les dernières comtesses tentent tant bien que mal d’entretenir les fastes du passé, et de faire avec le présent….

Je l’avoue, il m’a manqué un petit quelque chose côté narration pour accrocher complétement, et pourtant, chaque personnage a son lot de secrets et de blessures, de désirs plus ou moins refoulés, d’inadaptation à la société, d’évolution aussi, il s’en est fallu de peu pour que cela soit un coup de coeur, je reste un peu sur ma faim!
J’aurais aimé passé plus de temps avec les uns ou les autres, et ne pas avoir cette impression de rester en dehors (en bas de ce palazzo, sans entrer vraiment au coeur des personnages) et dans cette Sardaigne à laquelle Milena Agus rend une fois de plus un bel hommage!
La cuisine y est très présente, de nombreux plats et saveurs évoqués, un vrai plaisir!
Et ne vous fiez pas à la couverture « légère », il y a de la mélancolie et des drames dans ce court roman…

Bref, un bon cru, avec un petit bémol!

Mes 3 lectures précédentes de cette auteure:

 
 
 
Quitter la version mobile