La traduction est une histoire d’amour de Jacques Poulin

Un vieil écrivain, monsieur Waterman, vit à Québec dans une tour. Sa traductrice, la jeune Marine, est une Irlandaise aux cheveux roux et aux yeux verts ; elle habite un chalet à l’île d’Orléans, parmi les chats.
 Mon petit mot

Après avoir beaucoup apprécié  La Tournée d’automne  je poursuis ma découverte de l’oeuvre de Jacques Poulin avec ce deuxième texte que j’avais en réserve !

Comme souvent avec cet auteur, ce roman a comme décor la ville de Québec, et l’on découvre à la suite des héros la curieuse bibliothèque Saint-Jean-Baptiste, dans l’ancienne église St. Matthew, ainsi que l’ancien cimetière attenant:

ou encore une zone bucolique de l’Île d’Orléans(photos), la nature, les oiseaux, les animaux, véritables protagonistes de cette histoire, une biche, un renard, des chats, des hérons, des chevaux, les ratons laveurs, les écureuils… toute une ménagerie qui forme le coeur poétique de ce texte.
On s’apprivoise…
Entre chats, entre humains et animaux, entre générations… on fait un bout de route ensemble, on s’entraide…

On y parle aussi beaucoup de livres bien sûr, et du rapport écrivain – traducteur, et l’on se prend à rêver, comme l’on pourrait le faire dans le décor de ce chalet tel qu’il nous est présenté…
un bon fauteuil, un bon livre, un chat sur les genoux et l’étang à admirer… ou encore s’installer à la Croisée des murmures et se laisser happer par le décor…

bref, sous le charme de l’atmosphère de ce livre!

Dans le cadre des

14 commentaires

  1. tu nous fais découvrir Poulin, déjà le premier donnait envie! Coq à l'âne : les antiquités c'est bientôt tu as des pistes ?

  2. Il est dans ma PAL ! C'est raté pour le mois québécois de cette année mais j'ai tout de même hâte de le découvrir !

  3. Pour moi c'est tombé au bon moment où j'avais vraiment besoin d'un roman de ce genre peut-être qu'à une autre période il m'aurait moins plu !

  4. Je vais commencer par un roman historique Que j'ai en réserve et qui se déroule pendant l'Antiquité sinon je me suis replongée dans Pétrarque le mois dernier il faudrait que je prenne le temps de continuer mais il faut avoir l'esprit assez disponible !

  5. C'est mon roman préféré de Poulin. Oh je les aimes tous, mais celui-là a un petit plus pour moi. Merci pour ce beau billet et les images 🙂

Laisser un commentaire