La petite barbare Astrid Manfredi #Rentréelittéraire2015

« Moi, monsieur, je suis pleine du bruit assourdissant de vivre. »En détention on l’appelle la Petite Barbare ; elle a vingt ans et a grandi dans l’abattoir bétonné de la banlieue. L’irréparable, elle l’a commis en détournant les yeux. Elle est belle, elle aime les talons aiguilles et les robes qui brillent, les shots de vodka et les livres pour échapper à l’ennui. Avant, les hommes tombaient comme des mouches et elle avait de l’argent facile.
En prison, elle écrit le parcours d’exclusion et sa rage de survivre.

Mon petit mot

dans la série roman court et efficace, difficile à lâcher une fois la première page lue…  voilà un bon spécimen!
Je l’ai lu juste après La maladroite autant dire que j’enchainais les thèmes durs et les textes prenants.

 La petite barbare… une voix que l’on n’entend habituellement pas, mais quand elle résonne, elle le fait avec une sacré force!

Le retour sur son enfance, sur la tragique affaire qui l’a conduit en prison, le rapport aux hommes… et à l’avenir… elle en a des choses à dire et à dénoncer. 
Elle le fait sans pincettes, la colère de la lâchera jamais. 

Et puis on pense aussi à la victime, et à la réalité… l’assassinat de Ilan Halimi, l’antisémitisme, le quotidien et les perspectives des jeunes de certaines cités… un roman très ancré dans le présent.

Dans le cadre des challenges :

18 commentaires

  1. Celui-là, je ne sais pas s'il me tente. L'auteure ne pas particulièrement plu à LGL et meme si je sais qu'il faut séparer l'oeuvre de l'auteur, j'ai souvent du mal.. Bref, un peut-être.

Laisser un commentaire