Splendid’s Jean Genet

Au septième étage d’un hôtel de luxe, le Splendid’s, sept gangsters rejoints par un policier en rupture de légalité défient l’ordre public : ils ont enlevé la fille d’un millionnaire américain et réclament une rançon.

8 commentaires

  1. Il y avait un surtitrage?Côté théâtre j'ai vu Lucrèce Borgia avec (entre autres) Béatrice Dalle. vraiment très bien . Pourquoi ne passe-t-elle pas à Tours? Je n'ai pas la réponse.

    J'aime

  2. En lisant ton billet je me pose une question : quel est l'intérêt de monter une pièce française en anglais pour une diffusion en France ? L'esthétique et la langue du polar ne sont pas qu'américains.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s