Site icon Tours et culture

Elle marchait sur un fil Philippe Delerm

3 avril 2014 Seuil

A cinquante ans, Marie se retrouve seule. Telle la marée montante, la vie a effacé la trace de ses pas. Un autre chemin reste à inventer. La rencontre d’un groupe de jeunes comédiens lui ouvre de nouveaux horizons : elle montera avec eux le spectacle qu’elle avait imaginé pour son fils. Mais le rêve peut tourner à la tragédie. Les parents doivent-ils influencer le devenir de leurs enfants ?

L’après rupture. A un âge qui est un tournant.
S’investir dans un projet pour oublier le reste.

Ce livre m’avait attirée pour le théâtre,je l’avais acheté dès sa sortie,  il avait rejoint ma PAL et je l’avais un peu oublié.

Je l’en ai ressorti en cette période de préparation du festival d’Avignon, pour le théâtre,  et en effet les questions artistiques y tiennent une bonne place.
Le théâtre mais aussi l’écriture, la transmission, l’échec de la carrière artistique, ou ses prémices, à travers différents personnages qui ne l’envisagent pas de la même manière … des thèmes qui font pour moi l’intérêt de ce roman, et qui ont fait que je n’ai pas regretté du tout cette lecture!

Pas optimiste tout cela , mais un moment de lecture qui ouvre des pistes de réflexion.

Et un de moins dans la PAL!

Quitter la version mobile