Site icon Tours et culture

Métaphysique des tubes Amélie Nothomb

Jusqu’à deux ans et demi, Amélie se décrit comme un tube digestif, inerte et végétatif. Puis vient l’événement fondateur qui la fait chuter dans l’univers enfantin. Durant six mois s’ensuit la découverte du langage, des parents, des frères et sœurs, des nourrices japonaises, du jardin paradisiaque, des passions (le Japon et l’eau), des dégoûts (les carpes), des saisons, du temps.

L’envie de lire ce livre était née du reportage consacré en début d’automne au retour de l’auteure au Japon sur France 5 :  Amélie Nothomb, une vie entre deux eaux et je n’ai pas été déçue!

Tant pour l’évocation du Japon que pour le style, moi qui je l’avoue, n’avait encore rien lu de cette auteure, le temps de passer les premières pages et de m’immerger dans le style, je suis séduite.
Roman autobiographique consacré aux trois premières années de sa vie au Japon, le rapport au langage, à l’entourage, le sentiment d’être japonaise, l’eau, la noyade, le suicide, tant de pensées qui traversent ce livre avec un humour bien spécifique.

Lu en une soirée, avec des envies d’admirer quelques vues de jardins et étangs japonais pour en compléter la lecture… et en croquant du chocolat!

Bref, une rencontre tardive, mais mieux vaut tard que jamais! Je continuerai à l’occasion l’exploration des livres d’Amélie Nothomb (en auriez-vus un à me conseiller tout particulièrement?)

Quitter la version mobile