Site icon Tours et culture

La longue attente de l’ange MAZZUCCO

Au soir de sa vie, à l’agonie, le célèbre peintre vénitien, le Tintoret se retourne en arrière. Les souvenirs affluent, essentiellement autour des relations avec ses enfants, et tout particulièrement avec sa fille Marietta.
A travers l’évocation du passé, on entre dans la vie du peintre par la petite porte, rapports hommes-femmes, parents-enfants, rapport à l’argent… mais aussi dans la vie de la Cité, de l’incendie du palais des Doges à la terrible épreuve de la peste, en passant par les couvents, les prostituées, les artisans, les fêtes…
Bref, la fresque d’une époque, de nombreux personnages évoqués, et beaucoup d’informations sur la Venise du XVIème siècle. C’est la Venise des petits et celles des grands, c’est la Venise des peintres : le travail des ateliers, les modèles, les rivalités entre artistes (avec le Titien en particulier), les concours… Le rapport à la religion est également très présent.
Si je connaissais le peintre, je ne m’étais jamais interrogée sur sa vie privée, et celle de sa fille donne envie d’en savoir plus sur la réalité de ce personnage féminin, libre, en décalage avec son époque.
J’ai parfois lu certains paragraphes en diagonale, m’étant moins intéressée à certains personnages, et finissant par éprouver peu de sympathie pour le héros, mais une chose est certaine, tous les amoureux de Venise y trouveront leur compte!Marietta Robusti, dite la Tintoretta (1554 – 1590)

une lecture qui donne envie de replonger dans l’oeuvre du peintre et bien sûr d’admirer en particulier:

La Présentation de la Vierge au Temple du Tintoret  l’église de la Madonna dell’Orto.Madonna dell’Orto. Tintoretto. Presentazione di Maria al tempio.

Quitter la version mobile