La scène des souvenirs – Kate Morton

Mon roman coup de cœur du mois !
Traduit par Anne-Sylvie Homassel
Avril 2013

 La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend dans le Suffolk, au chevet de sa mère mourante. En feuilletant un album de famille, la comédienne découvre une photographie qu’elle n’avait encore jamais vue. Datée de 1941, celle-ci montre sa mère aux côtés d’une inconnue – une certaine Vivien, comme Laurel ne tarde pas à l’apprendre. Ce prénom, étrangement familier à ses oreilles, la ramène brusquement cinquante ans en arrière, au coeur d’un après-midi d’été étouffant. L’adolescente rêveuse qu’elle était alors avait assisté à un événement tragique qu’elle avait ensuite tout fait pour oublier. 


C’est avec ce livre que je découvre la plume de Kate Morton, et j’ai été tout à fait séduite!
Une histoire prenante, qui m’a entrainée à une heure de coucher beaucoup plus tardive que prévue, impossible de le lâcher, il fallait savoir!

Le roman fait des allers-retours entre présent et passé, d’un chapitre à l’autre, on est dans le Londres des bombardements en 1941, on passe dans les années 60, on revient de nos jours, on retourne en 41 et ainsi de suite, au fil des révélations sur le passé de sa mère mourante, découvertes par sa fille. Et quand un chapitre en 41 se termine par une porte à ouvrir, et que le suivant nous ramène de nos jours, j’avoue, j’ai tourné quelques pages pour savoir tout de suite ce qui allait se passer de l’autre côté de la fameuse porte, avant de reprendre la lecture dans l’ordre!

Des personnages complexes, de nombreux secrets de famille, une saga familiale qui tient en haleine! La vision du Londres pendant la guerre est également instructive.

Et en « prime », la présence du théâtre, et l’envie de lire « L’anniversaire » de Harold Pinter... et de me lancer à la découverte des autres romans de l’auteure. Mais avant, je crois bien que je vais relire le début de celui-ci, car sachant maintenant qui est qui, je crois que je vais partir à la recherche des premiers petits indices semés par l’auteure et qui m’ont échappés, car tout a son importance, et l’on comprend parfois bien des pages plus tard qu’une scène ou une phrase en apparence anodine, sont en fait capitales!

8 commentaires

  1. Je ne l'ai jamais lue, mais les bonnes critiques me donnent envie de découvrir cette auteure, le problème étant qu'elle écrit plutôt des pavés ! Celui-ci comme les autres, à l'air tentant !

    J'aime

Répondre à Eimelle Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s