Rigoletto opéra Tours / Le roi s’amuse Victor Hugo

Après vous avoir parlé des portes ouvertes de l’opéra de Tours,  et des répétitions de cet ouvrage auxquelles j’avais pu assister, hier place à la première de ce beau spectacle d’ouverture de saison du Grand théâtre de Tours.
Le répétition scène – orchestre de samedi dernier m’avait déjà séduite, très intéressant de voir l’évolution une semaine plus tard, les derniers costumes ajoutés, les perruques, le maquillage, les effets lumineux très travaillés, le visuel du final… l’impression de vivre un peu de l’intérieur cette production, vraiment, encore une fois, merci au grand théâtre de nous permettre d’éduquer ainsi oeil et oreille !

Mise en scène aux nombreux symboles, orchestre , choeurs, solistes, de quoi passer une bonne soirée! Une mention spéciale pour la première Gilda de  Sabine Revault d’Allonnes, que nous suivons depuis plusieurs années à l’opéra de Tours, et qui de saisons en saisons se révèle de plus en plus, une chanteuse à continuer de suivre, d’étape en étape!

Rigoletto : photo et article NR
Opéra en 3 actes de Giuseppe VERDI (1851), Livret de Francesco Maria Piave, d’après « Le roi s’amuse », de Victor Hugo

décors, costumes et accessoires Opéra de Tours ,  co-production :Opéra de Limoges et Opéra de Reims

Direction Jean-Yves Ossonce
Mise en scène et lumières François de Carpentries
Décors et costumes Karine Van Hercke
Avec :
Le Duc de Mantoue Christophe Berry
Rigoletto Nigel Smith
Gilda Sabine Revault d’Allonnes
Sparafucile Choul Jun Kim
Maddalena Aude Extremo
Comte Monterone Ronan Nédélec
Orchestre Symphonique Région Centre – Tours, Chœurs de l’Opéra de Tours

 « Le roi s’amuse », de Victor Hugo

Le livret de Rigoletto est inspiré de l’œuvre « Le Roi s’amuse », drame historique en cinq actes et en vers de Victor Hugo représenté pour la première fois à Paris le 22 novembre 1832, à la Comédie-Française.
Le héros est le bouffon de cour Triboulet, difforme, un être cruel qui encourage François Ier aux pires débauches.
Sexualité, pouvoir, la façade qui rit, l’intérieur qui pleure, le bouffon est un personnage qui permet à l’auteur d’aller loin dans la dénonciation de la société de l’époque.  Triboulet, bouffon de  François Ier finira par causer la mort horrible de sa fille, alors même qu’il voulait la venger.
Au pays des châteaux de La Loire, à quelques kilomètres d’Amboise, de Blois ou de Chambord, entre châteaux Renaissance magnifiés par François 1er et dernière demeure en France de Léonard de Vinci à Amboise, cette production ne pouvait manquer de faire le lien entre Rigoletto et Le roi s’amuse, et de petits détails insérés rappelaient ce lien.D’abord La Salamandre, emblème de François 1er que l’on retrouve dans le décor de ce Rigoletto:

et un tableau de Léonard de Vinci, la Marie Madeleine

Marie Madeleine Léonard de Vinci

Selon l’historien d’art italien Carlo Pedretti, cette Marie Madeleine tirant nonchalamment un voile transparent pour recouvrir sa poitrine dénudée a été peinte par Leonard de Vinci et l’un de ses élèves en 1515, soit quatre ans avant la mort du maître.
La toile était jusqu’à présent attribuée à Giampietrino, un « disciple » de Vinci. Elle fait partie d’une collection privée Suisse.

Bref, des petits clins d’oeil qui ajoutent encore à cette belle production, la saison de l’opéra de Tours commence bien!

2 commentaires

  1. J'aime beaucoup de billet et la comparaison que tu as établie entre Hugo et Verdi! Les allusions de la mise en scène au drame de Hugo sont intelligentes et ajoutent, en effet, au plaisir du spectateur. Est-ce que je peux faire référence à ton billet dans mon challenge romantique?

    J'aime

  2. avec plaisir! J'avais pensé m'y inscrire, je suis dans plusieurs lectures autour de Marie Dorval, Vigny, Sand… en plein dans la période, mais pas encore d'articles de rédigés, mais à terme je devrais en avoir d'autres , en attendant je vais déjà faire un billet de présentation de ton challenge, cela m'y fera penser quand les articles seront terminés! Bonne soirée!

    J'aime

Répondre à claudialucia Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s