Visiter Doué la Fontaine en Anjou

Dans la série étapes touristiques du grand week-end près de Saumur, dans le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine nous partons visiter Doué la Fontaine (ou Doué en Anjou du nom de la commune nouvelle)

Visiter La Roseraie Les Chemins de la Rose, à Doué la Fontaine

on profite d’une éphémère rayon de soleil pour découvrir la Roseraie qui fait la célébrité de la commune !

Visiter Doué la Fontaine en Anjou

Doué-la-Fontaine, dont la production de rosiers débuta avec le soutien du baron Foullon à la fin du 18ème siècle, compte aujourd’hui plus de 60 rosiéristes sur une surface cultivée de 200 hectares. La ville a perpétué la tradition angevine de la culture du rosier et demeure la capitale française de cette production.

plus de 500 variétés de rosiers modernes, anciens, buissons, miniatures, tiges, pleureurs, grimpants, lianes, couvre-sols, tapissants ainsi qu’une centaine de variétés de clématites, hydrangéas, vivaces, bulbes, sont réunis dans ce jardin.

Visiter Doué la Fontaine en Anjou roseraie

Circuit patrimoine de Doué-la-Fontaine

Il y a 10 à 12 millions d’années, le site faisait partie de La mer des Faluns, une mer aujourd’hui disparue. Le retrait de cette mer laissa au sol le falun, une épaisse couche de calcaire coquillier. Occupé dès l’Antiquité, Doué devient un temps résidence des souverains carolingiens. Elle devient, à partir du xviiie siècle et sous l’initiative de Joseph François Foullon, un important centre pépiniériste. La commune possède également un passé minier lié à l’exploitation du bassin houiller de Basse Loire au xviiie siècle et au xixe siècle.

livret à télécharger https://www.parc-loire-anjou-touraine.fr/destination-parc/activites/pied/doue-de-lombre-la-lumiere

Au fil de ce parcours, on découvre les traditions de la région : champignonnière, meunier, pépinières et une multitude de métiers à faire redécouvrir aux enfants. On comptait à Doué jusqu’à une soixantaine de moulins à vent. À partir du 16e siècle, des moulins caviers semi-troglodytiques se développèrent : la cave abritant la meule était souterraine. Les nombreux cônes en pierre de falun encore visibles en sont les vestiges. Les arènes de Doué ne sont pas gallo-romaines. Il s’agit d’un ensemble de carrières d’extraction de falun, aériennes et souterraines, dont la plus ancienne remonte au 15e siècle. C’est au 16e siècle que furent aménagés les gradins.

Visiter Doué la Fontaine en Anjou moulin
https://www.moulins-a-vent.net/Regions2016/paysloire2016.htm#Maine%20et%20Loire

Le grand lavoir construit à Doué avant la Révolution est le plus ancien lavoir angevin et le plus grand de l’ouest de la France (44 m sur 26 m à l’origine). Il peut accueillir jusqu’à 130 lavandières.

Le lavoir et le théâtre municipal :

Visiter Doué la Fontaine en Anjou lavoir

Le musée Aux Anciens Commerces

Et pour en savoir plus sur cette vie d’autrefois, direction le musée des Anciens Commerces, situé dans les anciennes écuries Foullon : passionnant! De nombreuses boutiques reconstituées, une multitude de détails, j’ai beaucoup aimé cette visite! Cela rappellera quelques souvenirs aux plus grands et enchantera les plus petits !

Le Mystère des Faluns – Les Perrières

Classé « site environnemental remarquable », le site des Perrières est constitué de dizaine de galeries souterraines, hautes de 15 à 20 m. Au 19ème siècle, tous les habitants du quartier des Perrières habitent en caves aménagées dans des anciennes carrières, c’est un exemple assez rare de troglodytes de plaine. Le quartier a été surnommé « les champs fumants » : seules les fumées des cheminées étaient visibles. Trois familles ont vécu aux Perrières jusqu’en 1976, puis les ont délaissés pour des maisons en surface. Pour le sauvegarder, la municipalité rachète alors le site et y aménage un centre du Patrimoine et un hébergement pour les groupes (scolaires, des réunions de famille, des randonneurs… )

Visiter Doué la Fontaine en Anjou fallun
https://www.anjou-tourisme.com/fr/diffusio/hebergements-groupes/centre-des-perrieres-doue-en-anjou_TFOHCOLLQZSHCPERRIERES

C’est aussi sur ce site que l’on peut visiter « le Mystères des Faluns » De caves en caves, une scénographie lumineuse et sonore nous entraîne il y a 10 millions d’années, lorsque le falun, cette roche coquillière locale déposée par la mer, recouvrait le territoire. On peut redécouvrir les animaux du Miocène ou encore se laisser porter par la magie du lieu, très impressionnant !

Visiter le Bioparc – Zoo de Doué-la-Fontaine

C’est souvent pour lui que l’on va à Doué, on peut y découvrir plus de 1500 animaux et cadre naturel exceptionnel, avec ses tunnels creusés dans la roche, la taille de l’espace offert à chaque animal et son engagement pour la protection des espèces.

Bref, ne surtout pas limiter Doué au Bioparc !

3 commentaires

Laisser un commentaire